picto introduction

COLLABORATION AVEC
LES ACTEURS DE LA DATA

A l’ère numérique, le terme « donnée » ou « data »
recouvre une réalité multiple.

https://youtu.be/zAwD6mi-j0g

Le SI traite les données portées par les traditionnelles tables de valeurs, ou les bases de données relationnelles. Mais il traite aussi les documents, images et vidéos, ainsi que des formes complexes, sites web, modélisations 3 ou 4D, formations en ligne, jeux et simulateurs, algorithmes et bases d’IA… par exemple.

data_chart

Les données numériques représentent désormais la plus grande part des connaissances et savoirs de nos sociétés. Le développement de leur valorisation intrinsèque est un enjeu essentiel pour les entreprises et les administrations.

Parallèlement, les risques encourus se multiplient, sécurité, propagations ou détournements incontrôlés, implications légales et éthiques, défis de conservation mémorielle sur le long terme.

Les enjeux DE la data

Développement de la valeur
et Maitrise des risques

Valeur

Services de données adaptés
aux cas d’usage métier

Gestion du patrimoine
de données

Risques

Conformité aux règles
externes/internes

Sécurité (confidentialité,
cyber-attaque, …)

CHIFFRES CLÉS

des grands groupes ont un Chief Data Officer
(CDO)

 source Gartner – 2020

la part estimée des produits et services data dans l’ensemble de la dépense informatique de l’UE28 en 2020

1 collectivité locale / 10 expose ses données en Open Data, malgré l’obligation légale, selon l’association Open Data France

Comment l’AE aborde la diversité
des acteurs de la data ?

Une grande diversité des acteurs de la data s’est développée au sein des organisations. Leurs missions et objectifs respectifs sont différents, parfois en recouvrement, voire en opposition. Ils forment un réseau complexe d’acteurs, dont les besoins et les priorités ont des dynamiques différentes.

Les architectes d’entreprise sont à même d’occuper une place singulière dans ce réseau, servant l’ensemble des acteurs de la data. Cette place est fondée sur deux leviers :

data_picto1

L’apport à une gouvernance « intégrée/cohérente »
des données

data_picto2

La contribution à la réalisation d’une architecture pour un « SI data-centric »


Apport de l’AE dans la gouvernance des données

Les dimensions abordées par la gouvernance des données sont notamment :

La disponibilité des données
L’utilisabilité et la valorisation potentielle
L’intégrité
La sécurité
La conformité réglementaire

L’Architecte d’Entreprise a une connaissance du SI de l’entreprise, à la fois le « As Is » et le « To Be », sur de multiples sujets :

  • Trait d’union entre les « silos » métiers, et entre les métiers et la DSI,
  • Connaissance du SI étendu, des informations, des référentiels, des flux, des sources, ainsi que des processus et systèmes qui les produisent et les exploitent
  • Connaissance de la sémantique des objets propre à chacun des métiers, des cycles de vie des données et des contraintes auxquelles se conformer
  • Capacité d’analyser les impacts d’une défaillance ou d’une évolution du SI,

Il apporte cette connaissance aux différents acteurs de la gouvernance des données, pour préparer et faciliter les prises de décisions.

La contribution à la réalisation d’une
architecture pour un « SI data-centric »

L’architecture à mettre en œuvre pour un « SI data-centric » dépend largement du contexte dans lequel elle s’inscrit.

  • L’existant SI, qui est structurant pour le design d’une solution cible
  • La stratégie de valorisation de la donnée
  • Les objectifs définis, et validés par des cas d’usages concrets

Si l’idée d’un « blue print » Data Centric type est illusoire, les retours d’expérience du marché collectés font apparaître des caractéristiques récurrentes pour les SI data-centric :

  • La mise en place d’une plateforme data construite sur des technologies Big Data
  • Un accostage avec le « legacy » pour déverser la donnée dans une plateforme Data,
    via des opérations de ré-urbanisation,
  • Des stratégies de facilitation de l’accès à la donnée incluant l’APIsation du SI, potentiellement via la plateforme data

API client


API


Données

Le rôle essentiel des « soft skills » :

En préalable à ces 2 leviers pour servir la diversité des acteurs de la data, l’architecte d’entreprise doit intégrer la perception métier des données, et comprendre les motivations de chacun des acteurs.

Pour développer des relations efficaces avec les acteurs des données, il est essentiel pour les Architectes de s’appuyer sur de fortes compétences relationnelles (« soft skills ») . Ces soft skills sont clés dans l’exercice de leur rôle d’intégrateurs, d’intermédiaires, de facilitateurs entre les différentes parties prenantes, afin de savoir :

  • Identifier les acteurs, comprendre leurs métiers, leurs enjeux, leurs motivations et modes de fonctionnement,
  • Déterminer les intérêts, les interactions, les sources de conflits et s’appuyer sur les niveaux d’enjeux communs,
  • Développer et maîtriser des techniques de communication et d’interaction interpersonnelle et de groupe,
  • Adapter sa posture selon les acteurs, leurs rôles vis-à-vis des données dans l’organisation et leur sensibilité et appétence vis-à-vis du SI et son architecture.

Projets récents menés par le club sur les sujets « Data »

  • Gouvernance de l’information et de sa gestion en entreprise
  • Diversité des approches de la data / collaboration de l’AE avec les parties prenantes
  • Pratiques concrètes pour exploiter la valeur des données
  • Guidelines pour mettre en place un SI Data Centric