Publications

Journée Professionnelle du 22 novembre 2018 : « Parlez-vous Data ? »

C’est avec plaisir que nous avons partagé ensemble la Journée Professionnelle du 22 Novembre qui a clôturé le programme 2018 du Club.

Différents thèmes ont été abordés lors de cette journée par plusieurs intervenants.

Vous trouverez les supports de présentations en cliquant sur les liens ci dessous :

« Gouvernance de la donnée au sein du Groupe SNCF et mise en œuvre opérationnelle pour la RGDP:          dans un équilibre entre centralisation et délégation »,

par Emmanuel JALES – Chargé de mission Data – e SNCF

« Pourquoi mesurer la valeur des données ? »

par Albert Bendayan  Directeur chez Rhapsodie Conseil

La donnée est souvent considérée comme un actif : Qu’est-ce qui fait de la donnée un actif particulier ? Quels rôles ont les usages dans sa valeur ? Comment peut-on mesurer cette valeur ? la présentation a pour objectif d’ouvrir des pistes et de proposer des éléments de réflexion »

« Interactions humains – données : valoriser les données par le design »

par Caroline Goulard – CEO chez Dataveyes

La valeur des données s’incarne lorsque ces dernières passent dans les mains et les esprits des collaborateurs, bien plus qu’en dormant dans les data-centers. Pour être complète, une stratégie de valorisation des données doit donc s’intéresser aux usages, à la façon dont les données sont comprises, transmises et mobilisées dans une organisation. Le design des interactions humains – données consiste justement à créer de meilleurs points de contacts entre les membres d’une organisation, et la matière première des données : à travers de meilleurs outils, de meilleures indicateurs, de meilleurs modes de visualisation, de meilleurs méthodes de travail, etc.

Pour en prendre la mesure, seront présentées deux études de cas : l’une dédiée à la recherche de la bonne information dans les données, l’autre à la recherche des bonnes formes visuelles et interactives pour les traduire.

« PassCare® : Le premier passeport santé numérique universel connecté à une plateforme technologique de « Big Data Citoyen » avec production collaborative d’IA fiable par les patients grâce à des données en vie réelle (Real-World Evidence Data) »

Par Dr Adnan El Bakri – Président de InnovHealth

Comment appliquer le Big Data à la médecine? Le Big Data est la base pour pouvoir aboutir à de l’intelligence artificielle en santé. Le processus comporte une structuration et une contextualisation indispensables avant toute analyse (machine learning), ensuite place au « data mining » qui permet d’envoyer des requêtes au système neuronal artificiel, ces requêtes génèrent des réponses qu’il convient de classer et traiter par la machine (classification non supervisée, faible) ou par l’homme (classification supervisée, plus forte), et c’est seulement à partir de là que nous pouvons espérer obtenir une intelligence artificielle.

Beaucoup de données sont nécessaires, or actuellement nous avons très peu de bases de données qui permettent cela. Quel est le rôle du patient dans cette évolution ? Quid de la médecine des 5P : préventive, prédictive, personnalisée, participative et de précision ? quel contrôle de l’intelligence artificielle par l’humain ?

 


Toutes les publications du club